ORIGINE DE NOEL !

23 décembre 2007

Origines chrétiennes : Dies Natalis (le jour de la naissance du Christ).C’est en 354 que l’Eglise institua par écrit la célébration de la naissance de Jésus Christ.
Origines celtes : Novo hel (nouveau soleil). Il s’agit de la célébration du solstice d’hiver, jour du renouveau.
Au fil du temps, Noël est devenu la fête la plus populaire dans le monde réunissant les croyants et non-croyants du monde entier dans la paix et l’amour.
La période de Noël est marquée par de nombreuses traditions :
Le Père Noël : c’est un personnage légendaire non-chrétien venu du Nord de l´Europe distribuant des cadeaux aux enfants sages.
Le sapin : l’arbre de Noël symbolise la vie au coeur de l’hiver.
La bûche : une bûche de vieux hêtre était brûlée symbolisant la renaissance du soleil. Aujourd’hui, elle est représentée sous la forme d’un gâteau ou glace.
La crèche : c’est la représentation de la nativité.
Les chants de Noël : ces chants populaires font souvent référence aux hivers en Europe occidentale (Stille Nacht ou douce nuit, mon beau sapin, vive le vent, il est né le divine enfant…)
Le repas de Noël : un grand repas festif symbolisant la célébration du solstice.
Les cadeaux de Noël : les enfants mettent leur soulier ou chaussette au pied de l’arbre de Noël la veille afin d’y récupérer leurs cadeaux le jour de Noël. Ce geste symbolise le partage et le cadeau que Dieu a fait en donnant son fils.

Joyeux Noël !

 

 

deco20noel20reines.jpg

VIVE LES MERES NOEL !

18 décembre 2007

att44.gif

 

00001371.jpg

HONTE A LA JUSTICE FRANCAISE

16 décembre 2007

La villa d’une amie de la famille Erignac a été détruite par un attentat, jeudi soir, quelques heures après l’annonce de la condamnation d’Yvan Colonna à perpétuité pour l’assassinat du préfet en 1998. Selon une source policière, cette explosion, qui a provoqué un incendie dans le maquis, «était préparée de longue date, ce n’est pas quelque chose qu’on improvise après 19h20», heure du verdict. Au moins trois autres maisons ont été endommagées par des attentats dans le même secteur du hameau de Cala Longa, près de Sperone, sur la commune de Bonifacio, où les riverains ont entendu cinq explosions distinctes. Vendredi, les enquêteurs poursuivaient leurs vérifications sur place. D’autre part, six coups de feu ont atteint dans la nuit de jeudi à vendredi la gendarmerie de Zicavo (Corse-du-Sud), sans qu’on sache s’il y a un lien avec le verdict. La ministre de l’Intérieur Michèle Alliot-Marie a condamné ces attentats selon elle «contraires à l’éthique et au sens de l’honneur des Corses». La condamnation d’Yvan Colonna a également provoqué vendredi divers rassemblements informels de jeunes notamment à Corte, Ajaccio (100 personnes) et Bastia (150). «Le mot s’est passé naturellement, il y a un sentiment de dégoût, de révolte, expliquait un lycéen manifestant à Ajaccio, devant le commissariat. On veut juste montrer qu’il y a une présence de la jeunesse corse, qu’elle a pris conscience de ce qui s’est passé, de ce procès inéquitable.» Vendredi, les avocats d’Yvan Colonna ont formalisé leur appel et le parquet a immédiatement déposé un «appel incident». Il y aura donc un nouveau procès, où Colonna plaidera l’acquittement, tout en risquant le maximum prévu par la loi, soit, en plus de la perpétuité, la mesure de sûreté de 22 ans que la cour ne lui a pas infligée jeudi, contrairement aux réquisitions de l’avocat général.

Jean-Hugues et Stéphane Colonna, le père et le frère d'Yvan Colonna, à la sortie du procès (Reuters)

AUCUNES PREUVES A ETE ETABLIES POUR RECONNAITRE LA CULPABILITE D’YVON COLONNA.

LES JURES ETAIENT DES MAGISTRATS PROFESSSIONNELS, AVEC UN JURES DE CITOYENS, YVAN COLONNA AURAIT ETE ACQUITE.

LA FRANCE APRES L’AFFAIRE D’OUTREAU NOUS PROUVENT SA MEDIOCRITE ET SON INCOMPETENCE PENALE!

1.DREYFUS

2.PATRICK DILS

3. RANUCCI (dernier homme décapité et était innocent)

4. OUTREAU

5. COLONNA

ARRETONS LA CONNERIE !

 

L’HISTOIRE DU VIBROMASSEUR

5 décembre 2007

L’olisbos, ou l’objet phallique représentant un membre viril a toujours existé. Appelé plus communément de nos jours « gode », « godemiché », ou « dildo » pour les anglo-saxons, on retrouve sa trace bien au-delà de l’Antiquité. Les Grecs en faisaient un véritable art de vivre, en Afrique noire, statuettes priapiques et phallus totémiques étaient sculptés comme symboles de la fécondité, en Inde, la tribu aborigène des Muria, inventa la gigue du godemiché, les Chinoises cueillaient une plante rare sensée faire office de viagra, tandis que les patagoniens ont inventé le «guesquel» cet instrument dont ils se servaient pour faire jouir violemment leurs femmes (Il en existe des exemplaires au Musée de l’Homme à Paris).

XVIe siècle

Mateo Renaldo Columbus (1516-1559), Professeur d’anatomie à l’université de Padoue, est le premier à vérifier scientifiquement l’existence de l’orgasme féminin. Il décrit un petit organe érectile situé au niveau de la vulve, auquel il donne le nom de clitoris, nom qui vient du grec « kleitoris » et signifie « monticule ».

XVIIe siècle

Apparition en Occident des marchands de godemiché. Il était possible de se faire confectionner des modèles sur mesure par des artisans spécialisés.

XIXe siècle

Le massage clitoridien, ou thérapie par l’orgasme, est utilisé comme traitement de l’hystérie. La morale ne fait pas d’obstacle à ce traitement puisqu’à l’époque, la jouissance clitoridienne n’est pas reconnue à la femme. Au dire des médecins, il faut compter 1 heure pour amener une patiente au paroxysme, temps trop important pour les thérapeutes.

1869

Le tout premier vibrateur apparaît. Inventé par George Taylor, c’est un appareil à vapeur assez encombrant. Un vibrateur manuel mécanisé, beaucoup plus commode, fait également son apparition : Une manivelle fait tourner un disque légèrement décentré, ce qui permet la production de vibrations sur une tige caoutchoutée.

1880

Toujours dans une perspective de traitement en masse de l’hystérie, le médecin britannique Joseph Mortimer Granville (1833-1900) fait breveter le premier vibrateur électromécanique, permettant de traiter six patientes à l’heure au lieu d’une seule.

1900

Une collection de vibromasseurs électriques ou à essence seront exposés à Paris lors de l’Exposition Universelle.

1900

Les publicités vantent un usage de plus en plus privé du vibrateur. L’usage devient hygiénique : Aux USA, on conseille au mari d’acheter cet appareil à sa femme pour la bonne marche du foyer, pour la relaxation de l’épouse… À l’instar du grille-pain, le vibrateur électrique pénètre alors tous les foyers, pour devenir l’un des 5 objets domestiques les plus courants.

1905

Le vibromasseur devient plus petit et portatif, il fait son entrée dans les foyers. On peut même trouver de la publicité dans des magazines féminins comme Modern Woman, dans Needlecraft (un magazine sur l’art de tricoter)

1915

Le premier film pornographique connu « A free ride » de A. Wise Guy (production nord-américaine)

1918

Le fameux catalogue de vente par correspondance de l’entreprise Sears Roebuck, laquelle existe encore de nos jours, intègre un vibrateur.

1920

L’existence de la sexualité féminine ne fait plus de doute. La morale collective réprouve alors tout appareil ou comportement permettant de la stimuler. Le vibromasseur disparaît des cabinets médicaux et des catalogues. Il devient clandestin.

1962

Helen Gurley Brown (1922-), rédactrice en chef du magazine Cosmopolitan en 1965, fit scandale avec son best-seller « Sex and the Single Girl », ou « le sexe et la femme célibataire ». Elle décrit dans ce livre que l’on peut toujours se procurer aujourd’hui, comment flirter et trouver des hommes.

1987

L’American Psychiatric Association (APA) élimine la nymphomanie de sa liste des troubles mentaux reconnus, ainsi que son équivalent masculin, le donjuanisme.

1998

Helen O’Connell, une chirurgienne urologue australienne (Royal Melbourne Hospital), démontre que le clitoris, loin d’être un simple organe érectile, possède des ramifications profondes en prise avec le vagin, ce qui remet en question la traditionnelle classification des femmes « vaginales » et « clitoridiennes ».

Aujourd’hui

Une majorité des femmes reconnaît aujourd’hui s’adonner aux joies des plaisirs solitaires. Une petite partie seulement utilise des objets. Vibromasseurs et godemichés ne sont utilisés que par environ 7 % des femmes. Le recours aux objets est beaucoup plus important en Europe du Nord (Suède, Norvège, Finlande, Pays-Bas et même Allemagne), et aux Etats-Unis, que dans les pays latins confirme Marie-Hélène Colson, sexologue. Ce n’est pourtant pas faute d’en trouver puisqu’ils sont disponibles aisément, aussi bien en sex-shop qu’en vente par correspondance (dans les pages hygiène et beauté), sur Internet… et même via un médecin sexologue puisque certains vibromasseurs sont médicaux (et fabriqués par des laboratoires médicaux).

 

20720a.jpg

LA PETITE CULOTTE

2 décembre 2007

megansummers005.jpg 

Être bien dans sa peau, c’est fantastique, mais être bien dans sa culotte, c’est essentiel !

Quoi de plus désagréable que de porter une petite culotte qui est trop serrée, qui nous irrite la peau ou encore qui se devine à l’œil nu sous des vêtements quelque peu moulants !


Petite histoire
Saviez-vous qu’au début du siècle dernier, les culottes étaient larges avec des fronces à la taille retenues par une ceinture boutonnée, les jambes descendant jusqu’aux genoux! Peu à peu, comme les jupes, elles diminuent de longueur pour ne plus avoir de jambe du tout. C’est bien loin tout ça…

Choisir la coupe, le style
Vous trouverez dans les boutiques et magasins de lingerie féminine des centaines de petites culottes, dont la texture, la couleur, la coupe et bien entendu la taille varient. Eh bien sachez qu’il existe en fait 6 principaux styles de culottes.


Tanga ou G-string
Son principal avantage : aucune démarcation sous le pantalon ou la jupe moulante. Pour plus de confort, il est préférable de choisir une taille au-dessus du bikini. Celles qui essaient un tanga pour la première fois devraient adopter un modèle en micro-fibres, sans dentelle. À noter : l’ajout de pierres du Rhin sur ce style de culotte est à la fois élégant et très sexy !

Bikini ou la coupe française
Sa particularité : la taille, basse devant (entendez par-là bien au-dessous du nombril), descend plus bas sur la cuisse. Rassurez-vous, les échancrures font toujours paraître vos hanches un peu plus larges qu’elles ne le sont.

Boxer
La culotte couvre complètement l’aine et descend plus bas sur les cuisses. Ses principaux atouts : le boxer cache la culotte de cheval et sait être très confortable sous un jean.

Boxer français et culotte garçon
Mélange de boxer et de tanga, c’est un modèle très populaire car il est très confortable tout en étant extrêmement sexy.

Le brief
Une culotte à la taille haute, qui descend sur la cuisse et recouvre bien les fesses. Offre très souvent un bon maintien au niveau du ventre.

L’italienne (ou brésilienne)
Plus large qu’un tanga à l’arrière, elle évite par conséquent la gêne entre les fesses. Elle est donc un excellent compromis pour celles qui éprouvent de la difficulté à porter le tanga.

Mais où est passé ma bonne vieille culotte (ma ptit’ bateau) dans tout ça?
Le slip sera toujours de saison, ne vous alarmez pas. En version mini, midi ou maxi, côtés pleins ou ficelles, il est si confortable. Il peut suivre le pli de l’aine ou être échancré (thai). Mais attention à ce que vous portez! Regardez bien vos fesses dans le miroir pour choisir la coupe en fonction de vos vêtements.

Conseils d’expert pour bien choisir
Quel style ?

Les principaux points à garder en tête pour choisir une culotte qui nous convienne vraiment sont:
Que la culotte ne soit pas trop serrée; si elle est trop petite, elle fera ressortir nos bourrelets (et personne ne veut ça !)
Que la culotte ne doit pas faire de plis disgracieux sur les fesses;
Que la taille doit être à la bonne hauteur (dans le cas d’un bikini, elle doit donc être basse).
 

Quel tissu ?
Le coton : C’est la matière parfaite pour celles qui sont sujettes à des réactions désagréables, voire des infections. Si tel est votre cas, choisissez votre petite culotte de préférence blanche, en coton mélangé à 5 % de lycra. La culotte épousera ainsi mieux la fesse.
La micro-fibre : Tous les avantages du coton, avec en prime la légèreté du tissu et sa capacité à sécher très rapidement, ce qui peut faire une grande différence lorsque vous voyagez.
La soie : Choisissez-la de préférence avec un pourcentage de lycra. Attention : contrairement à la micro-fibre et au coton, son entretien est plus délicat.

HISTOIRE DU STRING

1 décembre 2007

On pourrait croire que le string est la nouveauté du 20ème siècle… Et pourtant si on se penche sur la question, on se rend compte que certains peuples primitifs (les tribus d’Amazonie, par exemple) portent encore comme seul vêtement une bande de tissu passée dans l’entrejambe, reliée autour de la taille. C’est en fait une version rudimentaire du string que nous portons aujourd’hui.

En réalité ce n’est que dans les années 1970, qu’apparaît réellement le string dans les collections de dessous féminins. Afin d’éviter le marquage de la culotte sous les pantalons moulants, le string gagne, tout d’abord en popularité, dans les défilés de mode. Puis la femme s’affirme et prend goût à séduire à travers des sous vêtements plus sexy. Le string devient populaire et se décline sous plusieurs formes. Tout d’abord le string ficelle, le string basique, dont l’arrière est agrémenté d’une pièce supplémentaire une sorte de petit triangle mais aussi le string tanga qui recouvre une partie de la fesse. D’ailleurs cette dernière forme de string est souvent confondue au slip brésilien qui est constitué de deux parties symétriques. Dans cette diversité de forme et de couleur qu’est décliné le string, la femme moderne et libre de s’affirmer en assumant son corps à travers une liberté d’expression. D’ailleurs certaines mêmes oublient leur pudeur en enfilant comme maillot de bain, un deux pièces string, montrant ainsi un véritable engouement pour ce sous-vêtement, devenu un véritable bijou pour la femme

megansummers016.jpg

FLEURS

25 novembre 2007

008.jpg

BIEN LES ARROSEES!

CHAT

23 novembre 2007

524d21d3b765d1e0292b119862550415.jpg

UN CHAT BOTTE !

ELLE EST CONNUE !

22 novembre 2007

9155861020071114194906.jpg

QUI C’EST?

DES NOUVELLES DES CASSES COUILLES !

18 novembre 2007

Le mouvement contre la réforme des régimes spéciaux s’essouffle-t-il vraiment? Si la direction de la RATP laisse entendre que la grève s’effiloche en comptabilisant l’ensemble des personnels de la Régie, son président Pierre Mongin a reconnu vendredi soir que les agents de conduite restaient très mobilisés avec des chiffres records, entre 57% et 92% de grévistes selon les catégories.

« La grève se concentre sur certaines activités de l’entreprise, c’est-à-dire sur la fonction de conduite. En ce qui concerne les machinistes, on en a (vendredi) 57% en grève, les conducteurs de métro sont en grève à 81% et les conducteurs de RER à 92% », a-t-il déclaré sur France-Info. « Donc ce sont ces missions essentielles de l’entreprise qui actuellement concentrent le maximum de grévistes », a-t-il ajouté.

En moyenne générale, la direction de la RATP a fait état mercredi de 44% d’agents en grève, 27,2% jeudi et 23,3% de grévistes vendredi.

Vendredi à 18h, selon les « infos trafic » de la RATP, il fallait attendre entre 20 et 45 minutes entre chaque rame en fonction des lignes sur huit lignes de métro, tandis que le trafic était quasi nul sur deux autres (13 et 3 bis) et dans les RER A et B. AP

340457990.gif

12345...9